A PROPOS

Une voix solaire, des sonorités anciennes et des rythmes envoûtants qui improvisent avec audace et modernité. Les chants séfarades chavirent dans la joie et l’ivresse !

HAYEA signifie « Redonne vie !» en Haketiya, la langue judéo-espagnole parlée par les Juifs d’Espagne ayant migré au Maroc après leur exil en 1492.

HAYEA ravive un répertoire ancien, rempli de tendresse et de poésie où l’on parle d’amour, d’hommes pieux ou d’épouses rusées.

HAYEA est le fruit de la rencontre entre Claire Alloul, musicienne chanteuse, et Mauro Basilio, musicien arrangeur, tous deux issus de parcours musicaux différents. Ils se sont retrouvés autour de l’improvisation, du jazz et de la musique traditionnelle. Ils chérissent tous deux les chants séfarades et décident de créer ensemble le trio Hayea. Le talentueux percussioniste Khalid Kouhen, musicien sans frontière et improvisateur inspiré, se joint naturellement à eux. La voix de Claire Alloul parsemée de ses accompagnements aux bendirs, les arrangements musicaux et le jeu percutant de Mauro Basilio au oud, les multiples couleurs rythmiques de Khalid Kouhen aux percussions (udo, calebasses, pandeiro, daf) forment un ensemble unique qui apporte modernité et richesse à ces musiques venues d’un autre temps.

la rencontre

« Une séance d’improvisation libre. Je suis immédiatement séduit lorsque j’entends Claire improviser à la voix en s’accompagnant au bendir. Son timbre de voix chaleureux et sa gestuelle grâcieuse envoûtent le public. Une aisance scénique certaine. Et une spécificité. Ses improvisations vocales invitent à une grande interaction avec les musiciens. J’ai une intuition forte. Je sens qu’elle interprètera magnifiquement le répertoire de chants séfarades. Son chant percussif tel un instrumentiste jazz et ses envolées vocales dans un style « world » donneront une couleur nouvelle et moderne à ces chants anciens. La musique traditionnelle est vivante. Les musiciens, y compris la chanteuse, doivent surprendre chaque soir sur scène. Mes arrangements sont le résultat d’un croisement entre le répertoire traditionnel et le jazz. Rythme, son et liberté me guident dans mon écriture. L’improvisation est au cœur de ma musique. »

Mauro Basilio
musicien, arrangeur

 

« Un jeu qui ne ressemble à nul autre. Un son qui ne peut laisser indifférent. Une insolence. Une détermination dans la douceur. Mauro m’accompagne pour la première fois. Nous improvisons ensemble et c’est l’alchimie. Il me propose de co-créer un projet de musique séfarade et d’être la chanteuse du groupe. J’accepte aussitôt. Cette rencontre me conduit vers la musique de mes racines. Je me plonge dans la lecture du livret sur la langue maternelle de la chanteuse judéo-espagnole d’un autre temps, Henriette Azen, et je suis absorbée par ce verbe « hayear » signifiant « redonner vie » en haketiya, cette langue aux couleurs du Maroc qui dérive du judéo-espagnol. J’ai une connexion très forte avec ces chants et leur langue. Je ne saurais dire à présent si c’est moi qui incarne les chants séfarades ou si c’est eux qui m’enracinent. Prendre des risques avec ce répertoire si précieux me fascine. »

Claire Alloul
musicienne, chanteuse